« Réfugiés : démonter les fausses évidences »

Dans un récent article intitulé : « Réfugiés : démonter les fausses évidences », la journaliste du Monde Julie Clarini met en avant les nombreuses publications en sciences sociales qui s’attachent à rendre intelligible la situation migratoire en Europe et à ses frontières.

Parmi les récentes publications, on notera notamment celle de Anne-Virginie Madeira qui participait en mars dernier à la journée d’étude : « État des lieux de la citoyenneté en Europe », co-organisée par le CRHIA et Alliance Europa et dont l’intervention est à retrouver en podcast en cliquant ici.

Agier Michel et Madeira Anne-Virgine, Définir les réfugiés, Paris, Presse Universitaires de France – PUF, 2017, 112 p.

 

À noter aussi l’ouvrage de la spécialiste des migrations internationales, Catherine Wihtol de Wenden, qui participera vendredi 30 juin 2017 au colloque « L’Histoire migratoire en mouvement : France et Allemagne (19, 20 et 21ème siècle ». Elle interviendra à cette occasion avec une communication intitulée : « Regardes croisés sur la politique migratoire et d’asile en France et en Allemagne ». Retrouvez ici le programme de ces deux jours de conférences.

Wenden Catherine Wihtol de, Migrations: Une nouvelle donne, s.l., Maison des Sciences de l’Homme, 2016, 182 p.

 

Dans la toute nouvelle collection « Bibliothèque des frontières » :

Collectif, Kobelinsky Carolina, Courant Stefan Le et Babels, La mort aux frontières de l’Europe: retrouver, identifier, commémorer, s.l., Le Passager Clandestin, 2017, 123 p.

Collectif, Babels, Bouagga Yasmine et Barré Céline, De Lesbos à Calais: Comment l’Europe fabrique des camps, s.l., Le Passager Clandestin, 2017, 160 p.

 

Enfin :

Bras Hervé Le, L’âge des migrations, Paris, Editions Autrement, 2017, 150 p.

 

L’article de Julie Clarini est lui à retrouver ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.