Colloque « Judaïsmes européens (1770 – 1930). Laboratoires des identités partagées »

En partenariat avec l’IPRA et TEMOS (FRE 2015), V. VILMAIN, MCF en histoire contemporaine à Le Mans Université, organise, un colloque les 5 et 6 mars 2018 au Mans sur le thème :

Judaïsmes européens (1770 – 1930)

Laboratoires des identités partagées

Présentation :

A travers une relecture de l’histoire des appartenances du judaïsme européen à l’époque contemporaine, l’objectif du colloque sera d’étudier les dynamiques à l’œuvre entre citoyenneté et cosmopolitisme ou entre particulier et universel. En effet, tout au long de la période les communautés juives européennes s’efforcent de concilier des identités souvent considérées comme contraires, en particulier dans les milieux ultranationalistes et antisémites. A l’ère de l’émancipation et de l’assimilation, de nombreux Juifs en France, en Allemagne ou ailleurs, font preuve du plus grand patriotisme aussi bien sur plan politique que culturel. Pourtant, certains choisissent aussi parallèlement des engagements cosmopolites de diverses natures jugés plus ou mois conciliables avec les identités nationales (anarchisme, socialisme, européisme…). Enfin, ces différents mouvements peuvent encore s’accompagner de la reconstruction d’une identité juive transcendant les frontières, conduisant parfois jusqu’au sionisme sans que ce dernier ne soit toujours conçu – à l’origine du moins – comme une mise à l’écart de l’Europe. Ainsi, le judaïsme européen apparaît comme un laboratoire des identités composites et partagées.

Consulter le programme : cliquer ici

Partenaires :

 

 

Une nouveau type de ressource pédagogique sur la plateforme LIPE : Europe in a soundbite !

Le plateforme numérique LIPE, « L’Europe du laboratoire à la classe », propose de nouvelles ressources pédagogiques sous la forme de capsules audio Europe in a soundbite, créées en partenariat avec Euradionantes.

Ces podcasts de courte durée (moins de 5 minutes) se proposent d’expliquer en français et en anglais des concepts très divers mais toujours liés à la question européenne. A titre d’exemple on peut citer : la coopération politique européenne de 1970 à 1993, l’engagisme dans les colonies européennes ou encore les jumelages.

Accéder au site web du LIPE : http://www.lipe-europe.eu/type-support/capsules-audio/

Conférence d’Annie PETIT : « Le projet européen positiviste »

Stéphanie COUDERC-MORANDEAU, ingénieure CNRS, membre associée au CRHIA (Université de Nantes) et co-coordinatrice du projet CITER, vous invite à assister à la conférence d’Annie PETIT, Professeure émérite de philosophie à l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3, le 15 mai 2018 de 14h  à 16h sur le thème :

Le projet européen positiviste

Présentation :

Au 19e siècle, dans une Europe bouleversée par les révolutions, les projets de réorganisation sont nombreux. Auguste Comte, fondateur du positivisme partage ce souci.

Une confrontation de ses idées avec celles de Saint-Simon, dont il fut un temps très proche collaborateur, permet de préciser quelques originalités. Plutôt que sur les liens industriels, il compte sur « la force européenne des savants » ; il dénonce aussi le « modèle anglais ». Il précise ensuite ses projets de regénération européenne sous forme de « République occidentale » en s’appuyant largement sur l’histoire. Puis il insiste sur une union recherchée d’abord par des idées et sentiments partagés sur la conviction d’une appartenance à l’Humanité : il programme alors des institutions : nouveau Calendrier, liste de lectures, etc., pour soutenir une nouvelle religion définie par re-lier.

L’engagement européen des disciples de Comte est plus ou moins appuyé, en partie lié à l’acceptation de la religion, que contestent les dissidents regroupés autour de Littré, alors que les orthodoxes regroupés autour de Laffitte s’appliquent à poursuivre cette politique, et des disciples ouvriers y travaillent ardemment par le syndicalisme international. Les circonstances politiques influent aussi : la guerre de 1870 conduit orthodoxes et dissidents à allonger les délais pour l’Europe positive. Plus tard les disciples, groupés à partir de 1906 en Société positiviste internationale, reprennent la question avec l’expérience des deux grands conflits mondiaux et les discussions sur la Société des nations.

Lieu : Université de Nantes – Campus Tertre – Bâtiment Tertre – Salle T065 – Chemin de la Censive du Tertre – 44312 Nantes

Partenaires :

Contact : citer@univ-nantes.fr 

La Pologne et l’Europe face aux Autres : politique migratoire et identité nationale

Kaja SKOWRONSKA, docteure en sociologie et science politique, a rejoint, pour une année, le projet CITER comme post-doctorante depuis le 8 janvier 2018.

Elle présentera ses travaux sur le thème :

La Pologne et l’Europe face aux Autres : politique migratoire et identité nationale

Le 9 février 2018 à 14h

Maison des Sciences de l’Homme Ange-Guépin à Nantes

Salle de conférence B

Ses recherches portent sur le traitement administratif des étrangers en Pologne. A travers un examen des politiques de guichet, elle cherche à éclairer les constructions identitaires et les conceptions de citoyenneté qui sous-tendent les politiques migratoires polonaises, mais aussi européennes.

Contact : kaja.skowronska@sciencespo.fr

Inauguration du LIPE – L’Europe du laboratoire à la classe

Virginie CHAILLOU-ATROUS, chargée de l’animation scientifique du LabEx EHNE à Nantes, et Michel CATALA, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes) et Directeur d’Alliance Europa, vous invitent à l’inauguration du LIPE :

L’Europe du laboratoire à la classe

Vendredi 8 décembre 2017 à 16h

Le LIPE est une plateforme numérique permettant de regrouper des ressources pédagogiques innovantes produites par les programmes de recherches en sciences humaines et sociales travaillant sur l’Europe (fiches pédagogiques, dossiers documentaires, capsules audio et vidéo, serious games, cartes animées, facilitations graphiques, etc.)

Le fonctionnement de la plateforme numérique sera présenté par l’équipe projet et les groupes de travail d’enseignants du secondaire restitueront le bilan des actions menées.

Confirmation de participation souhaitée avant le 4 décembre 2017 à l’adresse lipe-europe@univ-nantes.fr

Lieu :

Université de Nantes – Campus Tertre – UFR de Droit et des Sciences politiques – Amphithéâtre A – Chemin de la Censive du Tertre – 44312 Nantes

Partenaires :

Appel à communications : Représentation et mémoire de la migration

Gwénola SEBAUX (Université catholique de l’Ouest Angers), Bettina SEVERIN-BARBOUTIE (Justus-Liebig Universität Gießen), Meryem YOUSSOUFI (Université Ibn Zohr Agadir), Zahia ZEROULOU (Université Lille 1) et Dirk RUPNOW (Institut für Zeitgeschichte / Universität Innsbruck), lancent un appel à communications pour un colloque international dans le cadre du projet CitƐr (« L’Europe et les frontières de la citoyenneté ») sur le thème :

Représentation et mémoire de la migration

Les migrations sont depuis quelque temps au coeur des débats politiques et sociétaux en Europe, et vont très probablement le rester dans les années à venir. Or dès avant les événements « de crise » (perçus comme tels) de l’année 2015, il était devenu manifeste que les sociétés migratoires européennes, façonnées surtout par ladite « migration de travail » après la Seconde Guerre mondiale, n’avaient pas ou qu’à peine intégré dans leurs « mémoires collectives » la perspective migratoire et les expériences et mémoires des migrant(e)s. Dans les infrastructures de la « mémoire collective » (archives, musées) ou dans les narratifs historiques dominants, migrations et migrant(e)s ne sont ni visibles ni audibles…

Télécharger l’intégralité de l’appel à communications : version française et version allemande

Les propositions (titres, résumé et bref CV) sont à envoyer avant le 31 décembre 2017 à :

Langues du colloque : français, allemand.

Les communications ne devront pas excéder 20 minutes, pour permettre un échange de 15 minutes. Il est prévu une publication des Actes du colloque (ouvrage, ou dossier thématique de revue).

Partenaires :

Recrutement d’un stagiaire / projet LIPE (Alliance Europa – LabEx EHNE)

Les projets LIPE (Alliance Europa) et LabEx EHNE recrutent un(e) stagiaire issu(e) d’un master information/communication pour 3 mois afin de participer au lancement de la plateforme numérique « L’Europe, du laboratoire à la classe ».

Financé pour deux ans (2016 – 2018) dans le cadre de « La Fabrique des idées européennes » d’Alliance Europa et coordonné par Virginie CHAILLOU-ATROUS et Michel CATALA, le projet LIPE a pour ambition de mettre en place un centre d’innovation pédagogique pour diffuser et valoriser les résultats de recherches en sciences humaines et sociales sur l’Europe auprès du monde de l’éducation.

Une plateforme numérique a été créée avec pour finalité de regrouper des  ressources pédagogiques innovantes produites par les programmes de recherches nationaux et internationaux travaillant sur l’Europe (fiches pédagogiques, dossiers documentaires, vidéos et web documentaires, sources audio et émissions de radio, MOOC, serious games, cartes animées, iconographie, etc.).

Date limite de candidature : 23 octobre 2017

Télécharger la fiche de poste

Partenaires :

Vidéo, Table ronde : « Migration, intégration : regards croisés France Allemagne »

Vous pouvez dès à présent visionner sur la WebTv de l’Université de Nantes, la Table ronde intitulée : « Migration, intégration : regards croisés France Allemagne ».

Cette Table ronde clôturait le colloque « L’ Histoire migratoire en mouvement : France et Allemagne (19, 20 et 21ème siècle) » qui s’est déroulé à la Maison des Sciences de l’Homme de Nantes le 29 et 30 juin dernier.

Accéder à la vidéo.

RECRUTEMENT D’UN POST-DOCTORANT UBL / CITER (ALLIANCE EUROPA)

Axe 3 : DYNAMIQUE DES ALTERITES : REPRESENTATIONS ET GOUVERNEMENT DES GROUPES CULTURELS ET RELIGIEUX

Dans le cadre de la campagne d’attractivité postdoctorale de l’Université Bretagne Loire, le CRHIA recrute un post-doctorant contractuel pour 12 mois à compter du 1er décembre 2017.

Cofinancé par le projet CITER (Alliance Europa) et l’UBL, le post-doctorant sélectionné travaillera sur la thématique :

Normes Identifications culturelles de la Citoyenneté en Europe

(NICE)

Le projet CITER, « L’Europe et les frontières de la citoyenneté », a pour objectif de renouveler les problématiques sur la citoyenneté européenne en l’abordant à partir de l’histoire de ses marges à la fois juridiques, géographiques, sociales et philosophiques dans une perspective globale et de longue durée.

Missions :

  • Développer un projet de recherche postdoctoral sur une des thématiques du projet CITER.
  • Rédiger des synthèses des travaux les plus marquants portant sur les questions de la citoyenneté, l’assimilation, l’intégration, le multiculturalisme, et les migrations, qu’il s’agisse d’une approche historique, philosophique, politique ou juridique de la citoyenneté dans l’espace européen.
  • Effectuer des recherches (archives, bibliothèques) sur les thématiques en lien avec le projet visant à construire un corpus de textes et des bibliographies.
  • Centraliser des articles des revues mettant spécifiquement en relation la citoyenneté et l’Europe.
  • Participer et préparer aux/les journées d’études et colloques de la période 2018-2019.
  • Suivre du blog de recherche du projet CITER sur hypotheses.org.
  • Faire l’interface avec Alliance Europa et les laboratoires partenaires du projet CITER.
  • Faire l’interface entre les différentes disciplines SHS.
  • Participer à la publication des résultats du projet, travail d’édition

Date limite de candidature : 30 septembre 2017

Pour candidater à cette offre, veuillez transmettre les éléments suivants à :

citer@univ-nantes.fr (copie à clement.thibaud@univ-nantes.fr, felicien.lemaire@univ-angers.fr et recherche@u-bretagneloire.fr)

  • Un CV et une lettre de motivation qui aborde notamment votre projet professionnel
  • Une liste de vos principaux travaux réalisés (2 pages max.) : publications scientifiques, brevets et autres productions scientifiques
  • Le rapport du jury de thèse
  • D’éventuelles lettres de recommandations
  • Une copie de votre diplôme de doctorat

Les dossiers seront examinés par un comité de sélection qui procédera à des auditions le 6 novembre 2017.

Télécharger l’intégralité de la fiche de poste

Pour aller plus loin :

Lieu : Université de Nantes – CRHIA
Partenaire : Université Bretagne Loire, projet CITER, Alliance Europa, Région Pays de la Loire
Contact : citer@univ-nantes.fr (copie à clement.thibaud@univ-nantes.fr, felicien.lemaire@univ-angers.fr et recherche@u-bretagneloire.fr)

Le projet CITER s’associe au LIPE

Le LIPE (Laboratoire d’Innovation Pédagogique sur l’Europe) a pour ambition de créer une plate‐forme numérique permettant de regrouper des ressources pédagogiques innovantes produites par les programmes de recherches nationaux et internationaux travaillant sur l’Europe. Cet outil pluridisciplinaire accueillera des ressources en langues française et anglaise. Elle s’adressera dans un premier temps aux élèves français du secondaire, aux étudiants et aux enseignants. Elle pourra dans un second temps accueillir des ressources pour les élèves du primaire.

Dans cette perpective, CITER a décidé de s’associer à ce projet afin de réaliser de courtes vidéos pédagogiques sur des sujets relatifs au projet de recherche. Ainsi, quatre vidéos sont déjà en cours de réalisation, elles traiteront des notions suivantes :

  • Existe t-il une identité européenne ?
  • La citoyenneté européenne, une citoyenneté de superposition.
  • Quelles sont les droits associés à la citoyenneté européenne ?
  • Introduction au cosmopolitisme.

Ces vidéos seront disponibles début septembre lors de la mise en ligne de la plateforme LIPE.

Plus d’informations sur le projet LIPE en cliquant ici. 

Bibliographie indicative Projet CITER

Une bibliographie indicative à destination de toutes les personnes intéressées par le projet CITER : « L’Europe et les frontières de la citoyenneté », est disponible au téléchargement ci-dessous.

Cette dernière s’organise par axe de recherche, à savoir :

  • Axe 1. Les citoyennetés européennes dans l’expérience impériale et coloniale,
  • Axe 2. Migrations, constructions identitaires, droit des minorités,
  • Axe 3. Citoyenneté et cosmopolitisme.

Cette bibliographie est bien évidemment non exhaustive.

Bibliographie_indicative_Projet_CITER

« Réfugiés : démonter les fausses évidences »

Dans un récent article intitulé : « Réfugiés : démonter les fausses évidences », la journaliste du Monde Julie Clarini met en avant les nombreuses publications en sciences sociales qui s’attachent à rendre intelligible la situation migratoire en Europe et à ses frontières.

Parmi les récentes publications, on notera notamment celle de Anne-Virginie Madeira qui participait en mars dernier à la journée d’étude : « État des lieux de la citoyenneté en Europe », co-organisée par le CRHIA et Alliance Europa et dont l’intervention est à retrouver en podcast en cliquant ici.

Agier Michel et Madeira Anne-Virgine, Définir les réfugiés, Paris, Presse Universitaires de France – PUF, 2017, 112 p.

 

À noter aussi l’ouvrage de la spécialiste des migrations internationales, Catherine Wihtol de Wenden, qui participera vendredi 30 juin 2017 au colloque « L’Histoire migratoire en mouvement : France et Allemagne (19, 20 et 21ème siècle ». Elle interviendra à cette occasion avec une communication intitulée : « Regardes croisés sur la politique migratoire et d’asile en France et en Allemagne ». Retrouvez ici le programme de ces deux jours de conférences.

Wenden Catherine Wihtol de, Migrations: Une nouvelle donne, s.l., Maison des Sciences de l’Homme, 2016, 182 p.

 

Dans la toute nouvelle collection « Bibliothèque des frontières » :

Collectif, Kobelinsky Carolina, Courant Stefan Le et Babels, La mort aux frontières de l’Europe: retrouver, identifier, commémorer, s.l., Le Passager Clandestin, 2017, 123 p.

Collectif, Babels, Bouagga Yasmine et Barré Céline, De Lesbos à Calais: Comment l’Europe fabrique des camps, s.l., Le Passager Clandestin, 2017, 160 p.

 

Enfin :

Bras Hervé Le, L’âge des migrations, Paris, Editions Autrement, 2017, 150 p.

 

L’article de Julie Clarini est lui à retrouver ici.

Recrutement contrat doctoral Labex EHNE – Alliance Europa

Axe 1 : HOMMES, BIENS ET SAVOIRS EN CIRCULATIONS : INTERCONNEXIONS ET RECONFIGURATIONS
Axe 2 : RIVALITES ET ACCOMMODEMENTS : RELATIONS INTERNATIONALES, DIPLOMATIE ET GUERRE

Dans le cadre de l’axe 4 du LabEx EHNE (« L’Europe, les Européens et le monde ») et du projet CITER « L’Europe et les frontières de la citoyenneté » (Alliance Europa), le CRHIA recrute un(e) doctorant(e) à compter du 1er septembre 2017 sur l’histoire contemporaine de l’Europe depuis 1945 jusqu’à nos jours.

Les sujets proposés doivent s’intégrer dans les projets scientifiques de l’axe 4 du LabEx ENHE et du projet CITER. L’ouverture pluridisciplinaire (notamment droit, science politique, civilisations) et la dimension comparative et plurinationale seront très appréciées.

Le doctorant devra participer aux activités du LabEx EHNE en lien avec le post-doctorant chargé de l’animation scientifique du programme, et du projet CITER (Alliance Europa).

La direction sera assurée par un(e) Professeur(e) du CRHIA-Nantes. Possibilité de codirection nationale ou de cotutelle internationale.

Les candidatures sont à envoyer avant le 10/07/2017 à crhia@univ-nantes.fr

Télécharger la fiche de recrutement

Lieu : Université de Nantes – CRHIA
Partenaire : LabEx EHNE (axe 4 – L’Europe, les Européens et le monde), Alliance Europa (projet CITER)
Contact : crhia@univ-nantes.fr

Benjamin Boudou : « La crise migratoire est d’abord une crise de l’identité européenne »

Le Docteur en Science politique Benjamin Boudou a publié au printemps un riche ouvrage aux éditions du CNRS : Politique de l’hospitalité. 

Il a pour cette occasion accordé un entretien à la journaliste du Monde Céline Henne dont voici un extrait :

Qu’est-ce que les conceptions antiques de l’accueil et de l’intégration ont à nous apprendre sur la crise des migrants aujourd’hui ?

Une manière de lire l’histoire grecque et romaine est d’y voir deux modèles d’appartenance et d’unité politique. Les Grecs définissent un corps citoyen exclusif, laissant la possibilité à des étrangers de s’installer mais jamais de s’intégrer. A l’inverse, les Romains, pour des raisons politiques et militaires, ont une vision extensive de la citoyenneté, qui intègre les nouveaux conquis. J’en tire deux conceptions fondamentalement opposées de l’identité politique : l’une, statique, rend impossible l’ajout de nouveaux venus, car cela mettrait en péril l’identité ; l’autre, dynamique, est pensée indépendamment de la constitution à un moment précis du corps citoyen, et s’étend au fur et à mesure de l’intégration des étrangers. Ces idéaux types sont souvent, dans la réalité, plus hybrides, mais ils représentent bien, à mon sens, les deux pôles opposés de réaction en France et en Allemagne face aux réfugiés en 2015-2016. A ce titre, la « crise » migratoire est d’abord une crise de l’identité européenne, qui peine à réconcilier ses valeurs (dynamiques) et ses pratiques (statiques).

Vous pouvez retrouver la suite de cet entretien ici.

Benjamin Boudou était aussi en février dernier l’invité de l’émission Les Nouvelles vagues sur France Culture. L’émission est disponible en podcast en cliquant ici.

Carnet de recherche du projet interdisciplinaire CITER interrogeant les processus de participation de la citoyenneté européenne