Tous les articles par thomasburel

La captation sonore du colloque “Représentation et mémoire de la migration” est disponible !

Gwénola SEBAUX (Université catholique de l’Ouest Angers), Bettina SEVERIN-BARBOUTIE (Justus-Liebig Universität Gießen), Meryem YOUSSOUFI (Université Ibn Zohr Agadir), Zaihia ZEROULOU (Université Lille 1) et Dirk RUPNOW (Institut für Zeitgeschichte / Universität Innsbruck), vous invitent à écouter la captation sonore du dernier colloque du projet CitƐr « Représentation et mémoire de la migration» organisé à Nantes les 24 et 25 mai 2018.

Session 1 – Mémoire collective et politique de l’histoire / Kollektives Gedächtnis und Geschichtspolitik

Session 2 – Mémoires et lieux de mémoire de la migration / Erinnerungen und Erinnerungsorte der Migration

Session 3 – Infrastructures de la mémoire collective / Infrastrukturen des kollektiven Gedächtnisses

Session 4 –  Médias et Public / Medien und Öffentlichkeit

Représentation et mémoire de la migration : trois vidéos à découvrir !

Les 24 et 25 mai 2018, Gwénola SEBAUX (Université catholique de l’Ouest Angers), Bettina SEVERIN-BARBOUTIE (Justus-Liebig Universität Gießen), Meryem YOUSSOUFI (Université Ibn Zohr Agadir), Zaihia ZEROULOU (Université Lille 1) et Dirk RUPNOW (Institut für Zeitgeschichte / Universität Innsbruck, ont organisé le colloque international :

REPRÉSENTATION ET MÉMOIRE

DE LA MIGRATION

Dans le cadre du projet CITER « L’Europe et les frontières de la citoyenneté ».

Kaja SKOWRONSKA, docteure en sociologie et science politique, et postdoctorante du projet CITER, vous propose un retour en vidéo sur les grandes thématiques du colloque grâce à des entretiens réalisés avec trois intervenant.e.s du colloque.

Les intervenant.e.s se penchent tou.te.s sur le rôle que jouent les représentations de la migration dans notre manière d’appréhender la citoyenneté et la nation aujourd’hui, et reviennent ensuite sur un élément plus spécifique à leurs recherches.

Dirk RUPNOW, est historien et Professeur à l’Institut für Zeitgeschichte de l’Université d’Innsbruck, dont il est également le directeur. Ses recherches portent notamment sur l’histoire des migrations, les politiques de mémoire et la muséologie. Dans cette vidéo, il réfléchit sur le rôle et la position de l’historien par rapport à la production des représentations de la migration.

Francesco PONGILUPPI est docteur de l’Università La Sapienza di Roma. Il se spécialise dans l’histoire de la communauté italo-levantine – un groupe de migrant.e.s et leurs descendant.e.s peu présent dans l’historiographie. Ici, il s’interroge sur les raisons faisant que, de manière générale, on privilégie certaines histoires des migrations dans les récits collectifs.

Sandra VACCA travaille au Centre de Documentation pour l’Immigration en Allemagne (DOMiD) de Cologne. Cet organisme se charge de préserver, mais aussi d’exposer et rendre accessibles des fonds d’archives relatifs à l’histoire de l’immigration. Sandra Vacca vous parle ici de la spécificité et des enjeux particuliers de la collecte des documents et témoignages sur ce sujet.

Vidéos réalisées avec le soutien du Pôle audiovisuel et multimédia de l’Université de Nantes et l’accord du Château des Ducs de Bretagne – Musée d’Histoire de Nantes de Nantes.

L’histoire migratoire en mouvement : trois vidéos sur l’identité et la citoyenneté européennes à découvrir

Les 29 et 30 juin 2017, Gwénola SEBAUX (Université catholique de l’Ouest), Jochen OLTMER (Université d’Osnabrück) et Zaihia ZEROULOU (Université Lille-1), ont organisé le colloque international :

L’HISTOIRE MIGRATOIRE EN MOUVEMENT :

FRANCE et ALLEMAGNE (XIXe, XXe, XXIe siècles)

Dans le cadre du projet CITER “L’Europe et les frontières de la citoyenneté”.

Nous vous proposons un retour en vidéo et en trois questions sur l’identité et la citoyenneté européennes grâce à l’interview de trois intervenants du colloque :

– Catherine Wihtol de Wenden (CNRS – CERI, Sciences Po Paris) : Existe-t-il une identité européenne ? Si oui, quelles sont les conséquences des migrations forcées sur cette identité ?

– Claire Demesmay (Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik – DGAP, Berlin) : Qu’est ce qui définit la citoyenneté européenne ? Pourquoi celle-ci vient-elle s’ajouter, sans la remplacer, à la citoyenneté nationale ?

– Valentin Desfontaines (Université de Nantes) : Quels sont les droits relatifs à la citoyenneté européenne ?

Pour tout savoir sur le colloque : cliquer ici

Inscrivez-vous au colloque “Représentation et mémoire de la migration”

Gwénola SEBAUX (Université catholique de l’Ouest Angers), Bettina SEVERIN-BARBOUTIE (Justus-Liebig Universität Gießen), Meryem YOUSSOUFI (Université Ibn Zohr Agadir), Zaihia ZEROULOU (Université Lille 1) et Dirk RUPNOW (Institut für Zeitgeschichte / Universität Innsbruck),  vous invitent à vous inscrire au prochain colloque international du CRHIA, organisé dans le cadre du projet CitƐr (“L’Europe et les frontières de la citoyenneté”), sur le thème :

Représentation et mémoire de la migration

 POUR S’INSCRIRE >> accès au formulaire en cliquant ici

(entrée gratuite sur inscription)

24 et 25 mai 2018 à Nantes

Les migrations sont depuis quelque temps au cœur des débats politiques et sociétaux en Europe, et vont très probablement le rester dans les années à venir. Or dès avant les événements « de crise » (perçus comme tels) de l’année 2015, il était devenu manifeste que les sociétés migratoires européennes, façonnées surtout par ladite « migration de travail » après la Seconde Guerre mondiale, n’avaient pas ou qu’à peine intégré dans leurs « mémoires collectives » la perspective migratoire et les expériences et mémoires des migrant(e)s. Dans les infrastructures de la « mémoire collective » (archives, musées) ou dans les narratifs historiques dominants, migrations et migrant(e)s ne sont ni visibles ni audibles.

Toutefois ces dernières années on observe une nette augmentation des activités de recherche, d’archivage, d’expositions et de muséalisation autour des histoires migratoires respectives. Différents acteurs y apparaissent : les migrants eux-mêmes, la société civile, la communauté scientifique et les responsables politiques. Et naturellement les médias, par leur traitement de la thématique, jouent un rôle central.

En se fondant sur les avancées accomplies par la recherche, les archives et les musées, le colloque se propose d’envisager selon différentes perspectives les conditions, les formes et les effets de la représentation et de la mémoire de la migration. À partir d’analyses de l’histoire et du présent il s’agit d’étudier selon quels modèles, traditions et perspectives les différents pays négocient la migration et l’intégration, et quelles discussions nationales suscitent la mise en visibilité des histoires migratoires ainsi que les défis spécifiques qui y sont corrélés.

Une traduction simultanée des débats du colloque sera assurée.

Consulter le programme

Pour aller plus loin :

Lieu : Château des ducs de Bretagne – Musée d’histoire de Nantes – 4, place Marc Elder – 44000 NANTES

Contact : remig@sciencesconf.org

 

Appel à communications “Muslim minorities and the refugee crisis in Europe. Narratives and policy responses”

Dans le cadre du projet européen “Muslim minorities and the refugee crisis in Europe”, le Département de Sciences Politiques de la School of Economics de Varsorvie et l’unité de recherche “Middle East and Central Asia” lancent un appel à communications pour un colloque international organisé à Varsovie les 8 et 9 novembre 2018 sur le thème :

Muslim minorities and the refugee crisis in Europe. Narratives and policy responses

The recent refugee crisis started by the ongoing war in Syria caught Europeans by surprise.The wave of refugees (and later migrants from other regions) who came to the EU posed a huge logistic, social and political challenge both for individual member states and the EU. While protecting those who flee war is among the core of European values, tr anslating these values into practical political response is proving to be very hard. The situation is further exacerbated by the longevity of the conflict: hardly anyone expected Bashar al Asad, or the self proclaimed caliphate of ISIS to last so long…

Date limite pour les propositions de communications : 30 juin 2018

 

Conférence d’Annie PETIT : “Le projet européen positiviste”

Stéphanie COUDERC-MORANDEAU, ingénieure CNRS, membre du laboratoire DSC (UMR 6297), associée au CRHIA (Université de Nantes) et co-coordinatrice du projet CITER, vous invite à assister à la conférence d’Annie PETIT, Professeure émérite de philosophie à l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3, le 15 mai 2018 de 14h  à 16h sur le thème :

Le projet européen positiviste

Présentation :

Au 19e siècle, dans une Europe bouleversée par les révolutions, les projets de réorganisation sont nombreux. Auguste Comte, fondateur du positivisme partage ce souci.

Une confrontation de ses idées avec celles de Saint-Simon, dont il fut un temps très proche collaborateur, permet de préciser quelques originalités. Plutôt que sur les liens industriels, il compte sur « la force européenne des savants » ; il dénonce aussi le « modèle anglais ». Il précise ensuite ses projets de regénération européenne sous forme de « République occidentale » en s’appuyant largement sur l’histoire. Puis il insiste sur une union recherchée d’abord par des idées et sentiments partagés sur la conviction d’une appartenance à l’Humanité : il programme alors des institutions : nouveau Calendrier, liste de lectures, etc., pour soutenir une nouvelle religion définie par re-lier.

L’engagement européen des disciples de Comte est plus ou moins appuyé, en partie lié à l’acceptation de la religion, que contestent les dissidents regroupés autour de Littré, alors que les orthodoxes regroupés autour de Laffitte s’appliquent à poursuivre cette politique, et des disciples ouvriers y travaillent ardemment par le syndicalisme international. Les circonstances politiques influent aussi : la guerre de 1870 conduit orthodoxes et dissidents à allonger les délais pour l’Europe positive. Plus tard les disciples, groupés à partir de 1906 en Société positiviste internationale, reprennent la question avec l’expérience des deux grands conflits mondiaux et les discussions sur la Société des nations.

Lieu : Université de Nantes – MSH Ange-Guépin – Salle de conférences – 5, allée Jacques Berque – 44000 NANTES

Partenaires :

Contact : citer@univ-nantes.fr 

Programme de diffusion des capsules “Europe in a soundbite” sur Euradionantes

Au mois de mars, le LIPE, « L’Europe du laboratoire à la classe », propose de nouvelles ressources pédagogiques sous la forme de capsules audio « Europe in a soundbite », réalisées à partir des notices des chercheurs de l’encyclopédie EHNE en partenariat avec Euradionantes.

  • lundi 05/03/ 2018 : “La conférence de la paix de 1919, capsule réalisée par Pierre COUHAUT à partir de la notice EHNE de Vincent LANIOL
  • lundi 12/03/2018 : “Femmes de Sciences, capsule réalisée par Anne JUSSEAUME à partir de la notice EHNE de Louis-Pascal JACQUEMOND
  • lundi 19/03/2018 : “L’imprimerie à la Renaissance, capsule réalisée par Pierre COUHAUT à partir de la notice EHNE de Catherine KIKUCHI

Ces capsules sont diffusées tous les lundis à 17h50 sur Euradionantes 101.3 fm puis disponibles en podcasts sur le site du LIPE http://www.lipe-europe.eu/type-support/capsules-audio/

Colloque “Judaïsmes européens (1770 – 1930). Laboratoires des identités partagées”

En partenariat avec l’IPRA et TEMOS (FRE 2015), V. VILMAIN, MCF en histoire contemporaine à Le Mans Université, organise, un colloque les 5 et 6 mars 2018 au Mans sur le thème :

Judaïsmes européens (1770 – 1930)

Laboratoires des identités partagées

Présentation :

A travers une relecture de l’histoire des appartenances du judaïsme européen à l’époque contemporaine, l’objectif du colloque sera d’étudier les dynamiques à l’œuvre entre citoyenneté et cosmopolitisme ou entre particulier et universel. En effet, tout au long de la période les communautés juives européennes s’efforcent de concilier des identités souvent considérées comme contraires, en particulier dans les milieux ultranationalistes et antisémites. A l’ère de l’émancipation et de l’assimilation, de nombreux Juifs en France, en Allemagne ou ailleurs, font preuve du plus grand patriotisme aussi bien sur plan politique que culturel. Pourtant, certains choisissent aussi parallèlement des engagements cosmopolites de diverses natures jugés plus ou mois conciliables avec les identités nationales (anarchisme, socialisme, européisme…). Enfin, ces différents mouvements peuvent encore s’accompagner de la reconstruction d’une identité juive transcendant les frontières, conduisant parfois jusqu’au sionisme sans que ce dernier ne soit toujours conçu – à l’origine du moins – comme une mise à l’écart de l’Europe. Ainsi, le judaïsme européen apparaît comme un laboratoire des identités composites et partagées.

Consulter le programme : cliquer ici

Partenaires :

 

 

Une nouveau type de ressource pédagogique sur la plateforme LIPE : Europe in a soundbite !

Le plateforme numérique LIPE, “L’Europe du laboratoire à la classe”, propose de nouvelles ressources pédagogiques sous la forme de capsules audio Europe in a soundbite, créées en partenariat avec Euradionantes.

Ces podcasts de courte durée (moins de 5 minutes) se proposent d’expliquer en français et en anglais des concepts très divers mais toujours liés à la question européenne. A titre d’exemple on peut citer : la coopération politique européenne de 1970 à 1993, l’engagisme dans les colonies européennes ou encore les jumelages.

Accéder au site web du LIPE : http://www.lipe-europe.eu/type-support/capsules-audio/

La Pologne et l’Europe face aux Autres : politique migratoire et identité nationale

Kaja SKOWRONSKA, docteure en sociologie et science politique, a rejoint, pour une année, le projet CITER comme post-doctorante depuis le 8 janvier 2018.

Elle présentera ses travaux sur le thème :

La Pologne et l’Europe face aux Autres : politique migratoire et identité nationale

Le 9 février 2018 à 14h

Maison des Sciences de l’Homme Ange-Guépin à Nantes

Salle de conférence B

Ses recherches portent sur le traitement administratif des étrangers en Pologne. A travers un examen des politiques de guichet, elle cherche à éclairer les constructions identitaires et les conceptions de citoyenneté qui sous-tendent les politiques migratoires polonaises, mais aussi européennes.

Contact : kaja.skowronska@sciencespo.fr

Inauguration du LIPE – L’Europe du laboratoire à la classe

Virginie CHAILLOU-ATROUS, chargée de l’animation scientifique du LabEx EHNE à Nantes, et Michel CATALA, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes) et Directeur d’Alliance Europa, vous invitent à l’inauguration du LIPE :

L’Europe du laboratoire à la classe

Vendredi 8 décembre 2017 à 16h

Le LIPE est une plateforme numérique permettant de regrouper des ressources pédagogiques innovantes produites par les programmes de recherches en sciences humaines et sociales travaillant sur l’Europe (fiches pédagogiques, dossiers documentaires, capsules audio et vidéo, serious games, cartes animées, facilitations graphiques, etc.)

Le fonctionnement de la plateforme numérique sera présenté par l’équipe projet et les groupes de travail d’enseignants du secondaire restitueront le bilan des actions menées.

Confirmation de participation souhaitée avant le 4 décembre 2017 à l’adresse lipe-europe@univ-nantes.fr

Lieu :

Université de Nantes – Campus Tertre – UFR de Droit et des Sciences politiques – Amphithéâtre A – Chemin de la Censive du Tertre – 44312 Nantes

Partenaires :

Appel à communications : Représentation et mémoire de la migration

Gwénola SEBAUX (Université catholique de l’Ouest Angers), Bettina SEVERIN-BARBOUTIE (Justus-Liebig Universität Gießen), Meryem YOUSSOUFI (Université Ibn Zohr Agadir), Zahia ZEROULOU (Université Lille 1) et Dirk RUPNOW (Institut für Zeitgeschichte / Universität Innsbruck), lancent un appel à communications pour un colloque international dans le cadre du projet CitƐr (“L’Europe et les frontières de la citoyenneté”) sur le thème :

Représentation et mémoire de la migration

Les migrations sont depuis quelque temps au coeur des débats politiques et sociétaux en Europe, et vont très probablement le rester dans les années à venir. Or dès avant les événements « de crise » (perçus comme tels) de l’année 2015, il était devenu manifeste que les sociétés migratoires européennes, façonnées surtout par ladite « migration de travail » après la Seconde Guerre mondiale, n’avaient pas ou qu’à peine intégré dans leurs « mémoires collectives » la perspective migratoire et les expériences et mémoires des migrant(e)s. Dans les infrastructures de la « mémoire collective » (archives, musées) ou dans les narratifs historiques dominants, migrations et migrant(e)s ne sont ni visibles ni audibles…

Télécharger l’intégralité de l’appel à communications : version française et version allemande

Les propositions (titres, résumé et bref CV) sont à envoyer avant le 31 décembre 2017 à :

Langues du colloque : français, allemand.

Les communications ne devront pas excéder 20 minutes, pour permettre un échange de 15 minutes. Il est prévu une publication des Actes du colloque (ouvrage, ou dossier thématique de revue).

Partenaires :

Recrutement d’un stagiaire / projet LIPE (Alliance Europa – LabEx EHNE)

Les projets LIPE (Alliance Europa) et LabEx EHNE recrutent un(e) stagiaire issu(e) d’un master information/communication pour 3 mois afin de participer au lancement de la plateforme numérique « L’Europe, du laboratoire à la classe ».

Financé pour deux ans (2016 – 2018) dans le cadre de « La Fabrique des idées européennes » d’Alliance Europa et coordonné par Virginie CHAILLOU-ATROUS et Michel CATALA, le projet LIPE a pour ambition de mettre en place un centre d’innovation pédagogique pour diffuser et valoriser les résultats de recherches en sciences humaines et sociales sur l’Europe auprès du monde de l’éducation.

Une plateforme numérique a été créée avec pour finalité de regrouper des  ressources pédagogiques innovantes produites par les programmes de recherches nationaux et internationaux travaillant sur l’Europe (fiches pédagogiques, dossiers documentaires, vidéos et web documentaires, sources audio et émissions de radio, MOOC, serious games, cartes animées, iconographie, etc.).

Date limite de candidature : 23 octobre 2017

Télécharger la fiche de poste

Partenaires :